La décharge de Vidigal convertie en jardin écolo

Favela située au Sud-Ouest de Rio de Janeiro, Vidigal est aujourd’hui un quartier pacifié et doté depuis peu d’un réseau d’assainissement et de gestion des déchets. Dans cette communauté d’environ 13.000 habitants, des initiatives ont émergé au nombre desquelles la création d’un jardin écologique.

Au détour des ruelles qui sillonnent le sommet de la favela de Vidigal à Rio de Janeiro, une pancarte interpelle : un « Parque Ecologico » est signalé sur la gauche. Après avoir traversé un square miteux, un escalier se dessine. En guise de marches, une succession de pneus. Elles descendent le long  d’habitations où plusieurs familles cohabitent avant d’arriver devant une arche sur laquelle il est écrit « Sitiê – Parque Ecologico – Vidigal ».

Situé à flanc de montagne, le jardin s’ouvre sur un bout de Mâta Atlantica (forêt tropicale atlantique typique du Sud du Brésil)  et plonge dans l’océan. Au milieu des palmiers et des arbres fruitiers, l’escalier de fortune poursuit son dédale tout en s’intégrant parfaitement au paysage. Comme un fil conducteur de la visite.

Ici, tout se recycle

Le Sitié de Vidigal est agencé en terrasses. Au premier niveau, un salon de jardin appelle les visiteurs à venir contempler la vue sur les îles situées en face. Les tables ont été confectionnées avec des roues de vélos, repeintes de couleurs vives. Au sol, des massifs floraux ont été délimités par des bouteilles en verre enfoncées dans la terre. Entre deux bancs faits de ciment et de culs de bouteilles en plastique, un sac à main fait office de jardinière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En contrebas, un florilège de plantes jaillit d’une trentaine de pneus aux tons pastel. La composition est harmonieuse et l’illusion presque parfaite. Une suspension de goulots de bouteilles en plastique accueille de jeunes pousses. Une manière originale de constituer un mur végétal.

L’étage du dessous propose un petit salon de jeu. Un échiquier est peint sur une plaque en verre, simplement posé sur du mobilier de récupération. Des fleurs exotiques viennent décorer le coin. Elles trônent dans d’anciens bidets et toilettes, vestiges de ce qui composait autrefois ce morceau de forêt tropicale.

Une ancienne décharge

Il y a sept ans, l’endroit était encore une décharge à ciel ouvert. Ne bénéficiant d’aucun service de ramassage d’ordures, les habitants de la communauté de Vidigal venaient y jeter leurs déchets et se débarrassaient de toute sorte d’objets. Soucieux de leur environnement, cinq hommes du quartier se sont lancés dans une opération de nettoyage du Sîtié, aidés par une vingtaine d’éboueurs volontaires. L’idée de faire de cet endroit un projet de développement durable est venue petit à petit.

Le jardin est depuis en permanente évolution. Les bénévoles se relaient pour replanter des arbres et aménager de nouveaux espaces. Le parc s’agrandit, s’enfonçant toujours un peu plus dans la forêt en direction du rivage.

Il faut dire que l’initiative a été saluée par les autorités cariocas. Le Sîtié a même fait partie du programme « Rio +20 ». Un moyen de soulever des fonds et d’attirer des volontaires afin de pérenniser l’entreprise.

Texte et photos :
Caroline Pothier et Grégory Salomonovitch

Publicités

Une réflexion sur “La décharge de Vidigal convertie en jardin écolo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s