Le Choquequirao sans guide ni mulet

Pérou – Région de Cusco // Ancien centre commercial et culturel inca situé à mi-chemin entre la forêt amazonienne et la ville de Cusco, le Choquequirao n’a rien à envier en splendeur à l’inévitable Machu Picchu. Une rando de 5J/4N vous y mènera pour une somme modique.

Le site, dont seulement 30% a été découvert, s’étend sur plus de 1.800 mètres carrés en haut d’une montagne dont les flancs sont parsemés de terrasses. Un lieu majestueux qui se mérite. Pour s’y rendre, une seule solution : marcher 64km. Avec plus de 3.000 mètres de dénivelé positif, le chemin est relativement rude mais en vaut la peine.

Des agences proposent des treks à des tarifs exhorbitants (environ 300 U$) avec « arrieros » et mules pour porter vos bagages et un cuisinier pour vous rassasier. Si vous êtes en bonne condition physique, oubliez cette option et lancez-vous sur le chemin du Choquequirao seul(s). Il est possible de trouver de quoi manger sur le chemin mais les prix sont abusifs et les menus peu ragoûtants. Partez en autonomie totale : petits-déjeuners, déjeuners, dîners, pastilles pour purifier l’eau. Attention tout de même au poids des sacs. Et ne vous inquiétez pas, vous pourrez toujours trouver un Coca ou une bière sur la route.

Au total, en y allant par nous-mêmes cette excursion de 5J/4N nous aura coûté moins de 300 PEN (80€) pour deux, repas, trajets et entrée du site compris.

Pour info retrouvez ci-dessous notre itinéraire. A aménager en fonction de vos capacités, du temps et de vos envies. Une carte avec des temps de marche indicatifs est disponible en fin d’article.

Jour 1 : Cusco – Chiquisca

  • Départ à 6h30 du terminal terrestre de Cusco (taxi du centre 5 PEN)
  • Prendre un bus direction Abancay et demander à être déposé à Ramal de Cachora (15 PEN par pers)
  • Prendre un taxi pour Cachora à la bifurcation (5 PEN par pers)
  • Arrivée vers midi à Cachora et départ pour le trek dans la foulée
  • Arrivée en fin d’après-midi au campement de Chiquisca après 5-6h de marche (descente)
  • Camper à Chiquisca (1 PEN / pers)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 2 : Chiquisca – Choquequirao

  • Départ tôt (7h) pour éviter la chaleur
  • Comptez 9h de marche jusqu’au site du Choquequirao, principalement de la montée. Prévoyez que cette journée sera difficile mais vous serez récompensé par le fait de dormir sur le site et de gagner du temps le lendemain.
  • Arrivée au site du Choquequirao (entrée 37 PEN)
  • Campez sur le site (gratuit et accès à l’eau)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 3 : Choquequirao – Marampata

  • Visite du site la journée : le lieu est immense. Commencez par les « Andenes » en contrebas, puis revenez prendre un en-cas au camping avant d’aller sur les hauteurs vers la place principale et sur le versant opposé pour voir le secteur des lamas.
  • Départ en fin de journée pour Marampata sur la route du retour. Comptez 1h de marche
  • Campez à Marampata dans le camping à la sortie du hameau (1 PEN par tente)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 : Marampata – Capuliyoc

  • Départ tranquille le matin. Grande descente puis une montée difficile (surtout s’il fait soleil) après la traversée du fleuve.
  • Pause déjeuner et sieste au camping de Chiquisca
  • Arrivée en fin de journée au camping de Capuliyoc. Allez jusqu’à ce camping vous facilitera considérablement la dernière journée. De plus la vue y est magnifique.
  • Camping gratuit (eau et petite tienda disponibles)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 5 : Capuliyoc – Cusco

  • Départ très très tôt (4h30) pour éviter la chaleur sur les dernières montées
  • Arrivée à Cachora vers 9h30
  • Prendre un combi qui amène les groupes de touristes et repart à vide pour Cusco ou un taxi puis le bus comme à l’aller (20 PEN par pers au total dans les deux cas)
  • Arrivée à Cusco en début d’après-midi

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 

Alternatives :

  • Il est possible de repartir par le village de Huanicapa (voir ici une carte). Vérifiez que le chemin est praticable et attention aux zones d’éboulement.
  • Vous pouvez rejoindre le Machu Picchu du Choquequirao en vous lançant dans un trek de 10 jours (voir ici une carte du trajet). Nous n’en savons pas beaucoup sur cet itinéraire, mais il semble possible de le faire sans guide ni mulets.

Carte du trek Choquequirao

Carte du trek Choquequirao

Article et photos :
Caroline Pothier & Grégory Salomonovitch

Publicités

12 réflexions sur “Le Choquequirao sans guide ni mulet

  1. Bonjour,
    Désolée de faire la touriste de base mais j’ai lu sur des sites « officiels » que certains touristes ont été victimes d’embuscades par des membres de je ne sais quel sentier. Etant donné le nombre de personnes qui ont fait le trek jusqu’à choquequirao du moins et qui ne parlent pas du tout de ça je m’interroge sur la vérité de ces propos… Pourriez-vous nous éclairer car on compte faire le trek jusqu’au machu picchu seuls en passant par choquequirao (on est 2).
    Juste par curiosité vous avez fait le trek en quelle année?
    Merciiiii

    • Bonjour, nous avons fait le trek en août 2014. Pas de problème de sécurité à signaler. Nous avons trouvé l’endroit plutôt sûr. Randonneurs solitaires, familles, groupes… Nous avons croisé plusieurs profils et aucune mauvaise expérience. Le risque zéro n’existe pas mais les habitants du coin et les touristes étaient plutôt bienveillants. Bon courage !

      • Merci beaucoup pour votre retour, on a fini le trek avant hier 🙂 on a vraiment apprécié les péruviens sont très sympas, prêts à aider et papoter. La communauté des « trekkeurs » de toutes origines et bien pareil. Pas de problème de sécurité sur le trek. On en a pleins les yeux.

      • Bonjour, toi qui a fait le trek recemment, du coup vous avez pu aller jusqu’au maccu pichu sans avoir à payer ? j’ai vu que certains trek, il était obligatoire de payer un guide ou quelque chose et pas moyen d’y aller seul pour limiter le nombre de personnes

      • Bonjour, il n’est pas possible d’aller du Choequequirao au Machu Picchu par ses propres moyens à notre connaissance. Pour le Choquequirao nous présentons sur cet article une manière de le visiter en solo. Sur le site, il y a un autre article sur une visite du Machu Picchu à moindre frais. Bonne journée,

      • Bonjour,
        On a fait le trek début septembre dernier, on est un couple. On avait notre bouffe, notre tente, le matos quoi et pas du tout utilisé un guide ni arrieros. On a marché jusqu’à totora. Et seulement pour une question de temps et parcequ’après totora c’est que de la descente, on a préféré prendre une voiture pour nous emmener à hidroelectrica. Mais pour moi cette étape là vous pouvez aussi la faire à pieds tous seul sans guide aussi. Puis d’hidroelectrica suivez les rails du train à pieds et vous arriverez à Aguas calientes (ou le macchu picchu pueblo même si je déteste cette appellation).
        En fait, pour faire court et répondre à votre question. oui on peut faire le trek jusqu’au machu pichu seul sans guide. C’est une info qui date de septembre 2016 puisque mon mari et moi l’avons fait. Je vais d’ailleurs bientôt écrire un article et mettre toutes les infos:)
        Bon courage

  2. Bonjour, nous prévoyons de dirfairee ce trek en autonomie au mois de mai. J’ai vu sur différent à témoignages qu’il était possible de louer une tente à cusco. Est ce que vous savez de quel type de tente il s’agit ? Est ce que ce sont des petites tentes de rando légères ?
    Merci d’avance de votre réponse
    Clémence

  3. Pingback: Comment se rendre au Machu Picchu sans agence

  4. Pingback: La montagne noire | Repérages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s