Cahuasqui

Au cours d’un si long voyage, il faut parfois savoir s’arrêter pour mieux repartir. Ou simplement profiter d’endroits merveilleux où il fait bon vivre. En 14 mois de vadrouille, nous aurons eu deux coups de cœur. Et une préférence pour un petit bout d’Equateur. Cahuasqui, c’est comme une île. Un village perché sur un plateau creusé et entouré par des gorges. Il faut vouloir y aller et il faut vouloir en repartir. On trouve d’emblée ses habitants accueillants et l’ambiance apaisante. Les journées sont rythmées par les travaux des champs et le passage des bus pour la « ville », Ibarra, située à 45 kilomètres et deux heures de là. Encerclé par trois volcans, Cahuasqui se situe à une altitude moyenne de 2.300 mètres. Plus on monte, plus la végétation change. Jusqu’à se retrouver dans les herbes folles et rases du Páramo. La température oscille entre 22 et 26 degrés toute l’année. Bref, vous l’aurez compris, Cahuasqui, c’est le paradis. Le genre d’endroits où on se verrait vivre quelques années… Une découverte qui n’aurait été possible sans la rencontre de Nadine et Pascal et de notre séjour dans leur maison d’hôte « La Rana Canto ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s