Un Noël chez les Wayúu

Récit d’un jour de Noël à Punta Gallinas, au nord de la Colombie. Ici, pas de neige mais une terre aride, celle de la Guajira et des indiens Wayúu*.

Ce matin du 25 décembre, une soixantaine de femmes et enfants des communautés Wayúu de Punta Gallinas arrivent par petits groupes à la rancheria Luz Mila. En silence ils s’asseyent les uns près des autres. Ils ont parcouru plusieurs kilomètres sous le soleil de plomb de la Guajira pour venir célébrer Noël. Les femmes Wayúu sont assises, vêtues de leurs traditionnelles manta, de longues robes de tissu coloré. Deux ou trois enfants à leurs pieds, un nouveau-né dans les bras. Leurs regards croisent ceux des rares touristes colombiens attablés devant leur petit-déjeuner. Chacun s’observe du coin de l’œil.

Bientôt, c’est au tour de cinq soldats de l’armée colombienne de faire leur entrée. De grands sacs plastiques en guise de hottes sur le dos. Sur ce bout de terre isolé, le père Noël ne porte pas de barbe ni de costume rouge. Il a revêtu un uniforme bleu pour les enfants Wayúu. C’est une initiative de quelques marins de venir distribuer aux enfants des communautés indigènes des cadeaux le jour de Noël.

Commence alors une étrange cérémonie, digne de l’époque de la colonisation. En Wayúu et en espagnol, devant l’assemblée silencieuse, on vante en vrac les mérites du peuple Wayúu, de la marine nationale et de l’entreprise Cerrejón qui exploite non loin de là l’une des plus grandes mines à ciel ouvert de charbon du monde, sans grand bénéfice pour les Wayúu.

Puis s’ensuit une prière, que les enfants balbutient. A ces Wayúu, qui n’ont originellement que le vent et leurs ancêtres comme dieux, on apprend encore la vie de Jésus né d’une vierge et crucifié sur des terres lointaines. Après des Notre Père à répétition, on convie l’assemblée à se lever. Quelques enfants s’avancent, imaginant que la distribution des cadeaux va commencer. Mais non. C’est l’heure de l’hymne national. Le marin en chef se raidit au garde-à-vous, suivi avec un temps de retard par ses camarades, plus inspirés par les assiettes de langoustes qui leur ont été apportées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après cet élan de patriotisme, qui a davantage ému les organisateurs de l’événement que les Wayúu, on demande aux indiens de se mettre en rang. Debout, serrés les uns contre les autres sur plusieurs files, ils jettent des regards intrigués pour apercevoir les cadeaux qui vont leur être distribués.

Une brique de jus de fruit pour chacun. Des voitures pour les petits garçons et des poupées « Barbara », blondes aux yeux bleus, pour les petites filles. Des jouets tout en plastique, qui, comme leurs emballages, finiront par habiller les cactus et flotter sur les Caraïbes. Mais qu’importe. Déjà, bras-dessus bras-dessous, les soldats prennent la pose avec les Wayúu. L’important, c’est la photo.

Une fois dehors, les femmes et les enfants se réunissent à l’ombre des paillotes. Sous les rires des membres de la communauté, un groupe d’adolescents se lance dans une version théâtralisée de légendes Wayúu. C’est maintenant au tour des soldats de regarder cette scène, sans en comprendre vraiment le sens. Quelques femmes s’improvisent alors interprètes pour qu’ils n’en perdent pas une miette. Une fois le spectacle fini, on s’attarde un peu face à la baie qui borde la rancheria. Puis chacun repartira comme il est venu, à pied, emporté par le puissant vent de la Guajira.

 Texte et photos :
Caroline Pothier et Grégory Salomonovitch

* Les indiens Wayúu sont un peuple indigène qui vit à l’extrême nord du continent sud-américain, en Colombie et au Venezuela. Une farouche opposition et les dures conditions climatiques de la région leur ont permis de résister à l’envahisseur espagnol. Ils vivent principalement de la pêche et de l’élevage de chèvres. Mais aujourd’hui, même si les Wayúu ont conservé leur langue et bénéficient d’une autonomie relative, leur culture est menacée.

Publicités

Une réflexion sur “Un Noël chez les Wayúu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s