Le Roraima

Venezuela – Gran Sabana // Après le Salto Angel, nous sommes partis à la découverte du Roraima, le plus fameux des tepuys. La montagne est partagée entre le Brésil, le Guyana et le Venezuela, mais c’est ce dernier qui possède l’unique point d’accès terrestre à ce « monde perdu ». Il faut compter au minimum une semaine de trek en autonomie pour aller découvrir ce lieu unique au monde. A près de 2.800 mètres d’altitude, le sommet du Roraima est une gigantesque plaine de roches façonnées par les eaux, un monde littéralement préhistorique, offrant une vue magnifique sur la vallée en contrebas ainsi que sur un autre tepuy, le Kukenan. Là-haut, sur ce plateau désolé, le climat change en quelques instants et il n’existe aucun point de repère. La flore y est endémique, des orchidées et toute sorte de plantes miniatures composent des tableaux singuliers. Et un seul animal règne en maître, un crapaud minuscule.

Publicités

Une réflexion sur “Le Roraima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s