Sur les routes du Venezuela

37 jours et 4.800 kilomètres parcourus. Dans un pays où un plein d’essence revient à moins de 0,05 € (non, ce n’est pas une blague), se déplacer en bus pour un touriste est relativement bon marché. Même si beaucoup préfèrent l’avion pour des questions de temps et de sécurité, nous avons choisi de continuer sur notre lancée en privilégiant les voies terrestres. Seule exception à la règle, un vol en Cessna de Ciudad Bolivar à Canaima, unique moyen de transport pour accéder au Salto Ángel (la plus haute chute d’eau du monde).

Le Venezuela n’attire pas beaucoup de touristes et c’est bien dommage ! Des Andes à la Gran Sabana en passant par la côte Caraïbes, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Ce qui ne veut pas dire que le risque n’existe pas. C’est l’un des pays les plus beaux et les plus intéressants que nous ayons découvert, même si, dans la Patrie de Chávez (l’effigie du « Commandant Suprême » est omniprésente), le quotidien de ses habitants n’est pas toujours rose entre les pénuries et les files d’attente.

Nous avions gardé cette destination pour la fin du voyage et c’est agréablement surpris que nous en repartons. Nous avons fêté le nouvel an à Mérida, dans la famille de nos hôtes en Couchsurfing, dans le respect des traditions vénézuéliennes. Mais la cerise sur le gâteau, ce fût une semaine passée à Colonia Tovar dans la maison secondaire de Raul et Cesarina rencontrés durant le trek du Roraima. Cette ville, fondée en 1843 par des colons allemands, est aujourd’hui le lieu de villégiature de la classe aisée vénézuélienne. Une des rencontres les plus fortes de notre périple.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s